Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/382

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



M. et Madame Ratinois.

Frédéric !


Ratinois, se levant.

Tu ne sais pas ?… ils sont venus.


Frédéric.

Qui ?


Ratinois.

Les Malingear.


Frédéric.

Ah bah !


Madame Ratinois.

Tu plais à la demoiselle.


Ratinois.

Au père, à la mère ; tout est arrangé.


Frédéric.

Est-il possible ?


Madame Ratinois, ouvrant ses bras.

Ah ! mon enfant !

Ils s’embrassent.


Ratinois, ouvrant ses bras.

Et moi ?…


Frédéric.

Mon père !

Ils s’embrassent.


Le Maître d’Hôtel, ne sachant quelle contenance faire et à part.

Je les gêne !

Il remonte et va regarder un tableau.


Ratinois.

Je les ai invités à dîner pour ce soir.