Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
57
ACTE DEUXIÈME.

TOUS

Quoi donc ?


PERRICHON, lisant.

« Je ferai observer à M. Perrichon que la mer de Glace n’ayant pas d’enfant, l’e qu’il lui attribue devient un dévergondage grammatical. » Signé : « Le Commandant. »


TOUS

Hein ?


HENRIETTE, bas, à son père.

Oui, papa ! mer ne prend pas d’e à la fin.


PERRICHON

Je le savais ! Je vais lui répondre à ce monsieur. (Il prend une plume et écrit.) « Le Commandant est un paltoquet ! » Signé : « Perrichon. »


LE GUIDE, rentrant.

La voiture est là.


PERRICHON

Allons ! dépêchons-nous. (Aux jeunes gens.) Messieurs, si vous voulez accepter une place ?

Armand et Daniel s’inclinent.

MADAME PERRICHON, appelant son mari.

Perrichon, aide-moi à mettre mon manteau. (Bas.) On vient de me demander notre fille en mariage…


PERRICHON

Tiens ! à moi aussi !


MADAME PERRICHON

C’est M. Armand.


PERRICHON

Moi, c’est Daniel… mon ami Daniel.