Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 02.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PERRICHON

Henriette n’aime pas… ne peut pas aimer M. Armand.


MADAME PERRICHON

Qu’en sais-tu ?


PERRICHON

Dame, je suppose…


MADAME PERRICHON

Il y a un moyen de le savoir : c’est de l’interroger… et nous choisirons celui qu’elle préférera.


PERRICHON

Soit !… mais ne l’influence pas !


MADAME PERRICHON

La voici.


Scène IV


PERRICHON, MADAME PERRICHON, HENRIETTE



MADAME PERRICHON, à sa fille qui entre.

Henriette… ma chère enfant… ton père et moi, nous avons à te parler sérieusement.


HENRIETTE

À moi ?


PERRICHON

Oui.


MADAME PERRICHON

Te voilà bientôt en âge d’être mariée… deux jeunes gens se présentent pour obtenir ta main… tous deux nous con-