Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/290

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Dardenbœuf, saluant.

Tant de grâce, de fraîcheur !

À Isménie avec galanterie.

Air du Curé de Pomponne

Quel est donc ce pays charmant ?
Mon cœur est dans le doute !
Le conducteur assurément !
M’a fourvoyé de route !
En voyant des attraits si doux,
Je devine la chose :
J’étais parti pour Châteauroux…
Je suis à Château-Rose !


Isménie.

Ah ! monsieur !


Galathée, s’extasiant.

Charmant ! ravissant ! (À part.) Il a le sourire d’une jeune fille !…


Vancouver, à part.

Attends ! je vais t’apprendre à faire des mots ! (Haut.) Château-Rose !… très joli !… mais il est vieux… je l’ai vu dans l’almanach de 1828.


Dardenbœuf, à part.

Tiens ! je croyais l’avoir fait dans le chemin de fer !


Galathée.

J’espère, monsieur, que vous nous ferez le plaisir de passer quelques jours avec nous ?


Dardenbœuf, regardant Isménie avec passion.

Pour que je m’en aille, je sens déjà… qu’il faudra employer la force armée !


Vancouver, à part.

Ma botte me démange !