Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/314

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Vancouver.

Quoi donc ?


Galathée.

Et le déjeuner ? nous laisser seules avec ce jeune homme !


Vancouver, la prenant par la main et l’amenant.

Je viens de faire une découverte horrible !… Ca m’a coupé l’appétit.


Galathée, effrayée.

Ah ! mon Dieu !


Vancouver.

M. Dardenbœuf est un être complètement… dévergondé !…


Galathée.

Ah ! encore…


Vancouver.

Primo : il a l’œil d’un satyre… secondo : il en conte à Chiquette !… Une fille de la plus basse extraction.


Galathée.

Ce n’est pas possible !


Vancouver.

Elle-même vient de m’en faire l’aveu… Ce matin, il lui a donné quarante francs pour se faire mettre sa cravate.


Galathée.

Ca prouve qu’il est généreux !


Vancouver.

Et il l’embrasse dans tous les coins de la maison !… Est-ce de la générosité, ça ?