Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 03.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Vernouillet, assis.

Parfaitement…


Colombot.

Mon gendre… passez-moi les radis…


Vernouillet.

Ah ! vous n’en êtes encore qu’aux radis !…


Madame Colombot, sèchement.

Ils sont finis !

Nouveau temps.


Célimare, à part.

Je n’ose pas l’inviter. (Haut.) Et vous allez bien, ce matin ?


Vernouillet.

Parfaitement… Autrefois, vous ne vous mettiez à table qu’à onze heures…


Madame Colombot, sèchement.

Mon gendre a changé ses heures…


Célimare.

Oui… j’ai changé… parce que… (Un temps.) Et vous allez bien ce matin ?


Vernouillet.

Parfaitement… Je me suis dit : "Le temps est beau…" Car il fait très beau aujourd’hui… un soleil !…


Colombot.

Invitation à la promenade !


Vernouillet.

Alors, j’ai eu l’idée de venir chercher de vosnouvelles (un temps), de vos nouvelles, (nouveau temps), de vos nouvelles.