Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Lucien.

Il ne va pas tarder… c’est l’heure de la poule.


Papavert.

Alors, je vais l’attendre… Ah ! dis-moi, mon garçon…


Lucien.

Monsieur ?


Papavert.

Tu ne connaîtrais pas un jeune homme proprement mis, actif, intelligent, avec du linge et des gants ?


Lucien.

Pour quoi faire ?


Papavert.

Pour faire passer des rafraîchissements… Je donne un bal ce soir… et, comme je n’ai pas de domestique mâle…


Lucien.

Dame !… monsieur, si vous voulez… j’ai ma soirée de libre.


Papavert.

Toi ?… as-tu des gants ?


Lucien.

Oh ! oui, monsieur ! des noirs… et du linge aussi !…


Papavert.

Eh bien, je compte sur toi à huit heures précises… Voici mon adresse.

Il lui remet sa carte.