Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Faribol.

Laisse-moi tranquille !

Il ferme la porte de service.


Léopardin, à part.

Enfermer quatre loups dans la bergerie !…


Faribol, montrant la porte du fond.

Et l’autre derrière moi, en sortant !


Alexandra.

Monsieur !… je veux sortir… je sortirai !…


Faribol.

Turlututu !…

Il va prendre sa boîte à violon sous le fauteuil du fond.


Léopardin, à part.

Faut-il lui dire… ? Non ! ça lui ferait de la peine !…


Alexandra.

C’est une infamie !


Faribol, poussant Léopardin.

Mais marche donc, toi !


Léopardin.

Voilà ! voilà !

Ils sortent tous deux par le fond ; on entend le bruit de la serrure que Faribol ferme en dehors.


Alexandra, pendant qu’il ferme.

Monsieur ! monsieur ! si vous avez le malheur de…


Faribol, en dehors.

Tenez-vous les pieds chauds !…