Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/332

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Léopardin, entrant avec sa flûte et une botte de chiendent.

J’ai pris une petite botte de chiendent et de la guimauve… parce qu’en rentrant… Quelle crème, mon Dieu !…


Corinne, rentrant.

Enfin ! vous voilà, monsieur le chef d’orchestre ! vous êtes en retard !… très en retard !


Faribol.

Au moment de partir… un petit incident…


Corinne.

Vite ! mes danseurs s’impatientent… (Montrant l’estrade.) Placez-vous là… tâchez de nous faire une musique… qui inspire des idées de mariage.


Faribol.

À vous, madame ?


Corinne.

Non ; au frère de madame de Va-te-Promener.

Elle entre dans le salon de gauche.


Scène VI

Faribol, Léopardin



Faribol, étonné.

Madame de Va-te-Promener ?…


Léopardin.

Ce doit être une Hollandaise.

Il monte sa flûte.