Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/350

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène XIV

Alexandra ; puis Saint-Gluten



Alexandra, entre furieuse ; elle tient le billet de Faribol.

Ah ! j’étouffe ! je suffoque !… j’ai envie de mordre !… M’envoyer une sommation ! me menacer des gendarmes !… Le brigand ! au lieu de me prendre par la douceur, il me prend par la gendarmerie… mais je ne l’attendrai pas !… je partirai !… je pars ! Où est le petit ?… où est la flûte ?… où est mon étude ?… n’importe qui… J’hésitais… je n’hésite plus !… je franchis l’isthme de Suez !… Mais où est donc le petit ?… (L’apercevant en train de causer à la porte du pan coupé.) Ah ! le voilà !

Elle court à lui, le prend par le bras, et l’amène en scène.


Saint-Gluten.

Madame !…


Alexandra.

Monsieur, êtes-vous un homme ?…


Saint-Gluten, gaiement.

Mais…


Alexandra.

Alors enlevez-moi et chaudement !


Saint-Gluten, étonné et joyeux.

Vous enlever !… où ça ?…


Alexandra.

À Bastia… à Saint-Germain… à Asnières !… où vous voudrez !… Vite !… mon manteau ! un fiacre !