Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/24

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
28
À la Poursuite d’un Chapeau
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

George était dans une grande pièce, vivement éclairée. Au fond de cette pièce, il vit cinq ou six personnes groupées autour d’un lit et qui pleuraient ; au milieu de leurs sanglots on pouvait entendre un murmure de prières. Aucune des personnes entourant le lit ne vit George ; chacun était trop absorbé dans sa douleur.


Au fond de cette pièce, il vit cinq ou six personnes.

Dans le lit était un jeune homme de dix-sept ans, qui se mourait. La mort avait déposé son sinistre cachet sur le visage de l’agonisant.

Soudain, une porte intérieure s’ouvrit et un prêtre parut. Le visage du mourant s’illumina de joie en apercevant le Ministre de Dieu, qui se pencha sur le jeune homme et lui parla tout bas, puis il prit dans ses mains une petite boîte en or, de laquelle il retira une hostie qu’il déposa sur la langue du moribond. Presque aussitôt le jeune homme ouvrit les yeux et