Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 1.djvu/467

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
465
POÉTIQUES.


Jusqu’au jour où, des morts perçant la voûte sombre,
Une voix dans le ciel, les appelant sept fois,
Ensemble éveillera ceux qui dorment à l’ombre

De l’éternelle croix !