Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 1.djvu/534

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
532
MÉDITATIONS POÉTIQUES.


Toi qui tiens dans ta main diverse
L’abondance et la nudité,
Afin que de leur doux commerce
Naissent justice et charité ;

Charge-toi seule, ô Providence,
De connaître nos bienfaiteurs,
Et de puiser leur récompense
Dans les trésors de tes faveurs !

Notre cœur, qui pour eux t’implore
À l’ignorance est condamné ;
Car toujours leur main gauche ignore
Ce que leur main droite a donné.