Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 1.djvu/541

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


QUATORZIÈME

MÉDITATION



SUR UNE PAGE


PEINTE D’INSECTES ET DE PLANTES




Insectes bourdonnants ; papillons ; fleurs ailées ;
Aux touffes des rosiers lianes enroulées ;
Convolvulus tressés aux fils des liserons ;
Pervenches, beaux yeux bleus qui regardez dans l’ombre ;
Nénufars endormis sur les eaux ; fleurs sans nombre ;
Calices qui noyez les trompes des cirons !