Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 3.djvu/207

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


COMMENTAIRE


DE LA DIXIÈME HARMONIE




Ceci est un fragment d’un poëme sacré sur les mondes, qui n’a jamais été fini.