Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE


II

Mes débuts de collectionneur


Il y avait, dans un magasin où j’étais employé, deux jeunes gens avec lesquels j’avais beaucoup de contredits.

Ils travaillaient fort pour me gagner à leurs idées révolutionnaires. Ils étaient enthousiasmés par la lecture des exploits du grand Napoléon et de la Révolution française.

Ils recevaient « La Patrie », journal alors rédigé par H. Beaugrand.

Les polémiques acerbes et décevantes de Louis Fréchette avec les Castors, L.-P. Tardivel et autres, les transportaient d’enthousiasme.

Ils me passaient ces articles, ainsi que certains volumes du même auteur, comme « La voix d’un exilé », « Petite histoire des rois de France », etc. : peti-


13