Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/329

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
336
SOUVENIRS POLITIQUES

la falaise, et se rendrait presque en ligne droite à la station de St-Henri, où elle ferait jonction avec l’Intercolonial. Cette ligne aurait une longueur d’environ six milles et un quart.

L’auteur du projet estime le coût total des travaux — pont et viaducs d’accès à double voie, lignes de raccordement à une seule voie, etc, — à un peu plus de 13 millions de piastres. Il dit que les résultats de l’examen qu’il a fait de l’emplacement de la Pointe-à-Pizeau lui ont prouvé que le pont construit à cet endroit serait aussi utile à Québec et aux localités voisines que s’il était érigé plus près de la ville.

Projet de pont à la Chaudière.

Selon M. Hoare, la partie du fleuve présentant le plus d’avantages pour la construction d’un pont se trouve près de l’embouchure de la Chaudière. Il dit cependant dans son rapport qu’il n’était pas en mesure de préciser l’endroit où, dans cette partie du fleuve, l’ouvrage pourrait être construit le plus économiquement.

Érigé à un tiers de mille environ en amont de l’embouchure de la rivière Chaudière, le pont aurait, entre ses culées, une longueur de 2,630 pieds. L’ouvrage comporterait une grande travée centrale de 1,442 pieds d’ouverture, deux travées de rive de 487 pieds de portée chacune, et deux viaducs d’accès d’environ 400 pieds de longueur respectivement. Le pont serait du type cantilever (à nervure inférieure horizontale), identique à ceux déjà décrits du même auteur, et sa superstructure, dont la plus grande largeur atteindrait 108 pieds, laisserait partout, entre les piles, une hauteur libre de 150 pieds au-dessus des plus hautes eaux du fleuve.

Les deux piles en rivière seraient établies dans une profondeur d’eau maxima de 40 pieds environ, et, au droit des piles, les grandes poutres en encorbellement auraient une hauteur de 258 pieds. L’ou-