Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/133

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

laume, le Coronement Looïs, le Charroi de Nimes, la Prise d’Orange, les Enfances Vivien, le Covenans Vivien, Aliscans (fragment), Foulques de Candie, le Moniage Renoart, le Moniage Guillaume. Il a été décrit par M. P. Paris [1].

Le n° 1449 contient les Enfances Guillaume, le Coronement Looïs, le Charroi de Nimes, la Prise d’Orange, les Enfances Vivien, le Covenans Vivien, Aliscans, la Bataille Loquifer.

6° Le manuscrit 368 a été décrit par Crapelet [2], F. Michel [3], P. Paris [4], dans le Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque nationale, et par M. Paul Meyer [5].

Il est du xive siècle ; il contient le Roman de Partenopeus, plusieurs branches de la Chanson d’Alexandre, la Chanson de Guitelin de Saissonge, la Chanson de Charlemagne et de Simon de Pouille, le Coronement Looïs, le Charroi de Nimes, les Enfances Vivien, Aliscans, la Bataille Loquifer, le Moniage Renouart, le Moniage Guillaume.

Il est très mutilé et ne contient du Coronement Looïs que 597 vers (fol. 161 r°-162 v°). Ce fragment, comparé aux passages correspondants des manuscrits 774 et 1449, n’offre pas de variantes, sauf quelques caractères de modernité tels que l’apposition constante de l’épithète rois au nom Looïs qui, au xive siècle,

  1. Les Man. françois... V, 135-144.
  2. Partonopeus de Blois, 1834, I, 39-47.
  3. Chanson des Saxons, 1839, I, xxi et ss.
  4. Manuscrits françois, etc., I, 72 et ss.
  5. Romania, XI, 307-311.