Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/301

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Por preechier ne vin ge pas ici ; [*]
2530Ge ne vueil mie mon dreit seignor traïr,[*]
Ge nel fereie por les membres tolir. » [*]
Quant Gui l’entent a pou n’esrage vis ;[*]
L’apostre en jure qu’a Rome est beneïz :[*]
« Por vil me tieng quant onques t’en requis :
2535Or te desfi de Deu de paradis. »
Respont Guillelmes : « Et ge tei altresi. » [*]
Il s’entresloignent plus qu’uns ars ne traisist, [*]
Puis s’entresguardent et se mostrent les vis. [*]
Les forz escuz tienent devant lor piz ; [*]
2540Bien s’apareillent de ruistes cols ferir. [*]
Les chevals brochent des esperons forbiz, [*]
Lances baissiees se sont molt tost requis. [*]
Granz cols se donent sor les escuz voltiz, [*]
Desoz les bocles les ont fraiz et malmis. [*]
2545Les blans halbers ne porent desmentir, [*]
Les hanstes brisent, qui nes porent sofrir, [*]
Encontre mont en volent li esclis. [*]
Il s’entrefierent et des cors et des piz,
Ensemble joignent les forz escuz voltiz, [*]
2550Et les halbers et les chevals de pris.[*]
Sor les visages font les helmes croissir, [*]
Sanc et suor en font a val venir,
Que trestoz quatre les convint a cheïr.[*]

    — 2529 B ne venimes pas ci ; A2 manque — 2530 A honir — 2531 B Ce que tu quiers saches le tu de fi (B2 ce saches bien de fi) Ge nen feroie por tot tor que dieus fist — 2532 B Quant cil le. — 2533 A qui est bien b. — 2536 B Et dist g. — 2537 leçon de C et B ; A un arpent et demi ; — 2538 A el vis — 2539 B metent — 2540 A Molt se penerent de rudes c. f. — 2541 B Des (B2 Les) esperons brochierent par air — 2542 B bien requis — 2543 manque, ainsi que les 3 suivants, dans B2 — 2544 B1 et croissis — 2545 B1 Li bon h. — 2546 B1 Les lances b. ne porent plus tenir — 2547 B Quencontremont — 2549 B les bons e. v. — 2550 B Et les cheuals qui estoient de pris — 2551 A hauberz — 2553 B l. c. jus c.