Page:Lanson - Manuel bibliographique de la littérature française moderne, t1, 1921.djvu/152

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
118
LES TRADUCTEURS



Louis Vivès.


1337. Introduction à vraye sapience, trad. par Jean Colin, 1548.

1338. Divine introduction à Sagesse, trad. par Guillaume Paradin, 1550.

1339. Dialogues, traduction anonyme, 1560

1340. Institution de la femme chrétienne, trad. par Pierre de Changy, 1543 ; — par Louis Turquet, 1579 ; — traduction anonyme, 1587.

1341. Prieres et Meditations avec imitation de l’esprit de Dieu, trad. par P. de Lencran, 1554 ; — par Geoffroy de Billy, 1570.

1342. L’Aumonerie de Louis Vivès, trad. par Jacques Girard, 1583.


4. Italiens.


Girolamo Botero.


1343. Raison et gouvernement d’État, en 10 livres, trad. par Gabriel Chappuys, 1599, in-8.

1344. Maximes d’estat, militaires et politiques, trad. par P. de Deimier, 1606, in-12.

1345. Le Premier Loysir de René de Lusinge, sr d’Alymes… contenant la traduction française du Mepris du Monde de G. Botero, 1586, in-8.


G.-M. Bruto.


1346. De l’institution d’une fille de noble maison, trad. par J. Bellere, Anvers, 1555, in-8.


Boccalini.


[Cf. n° 1373.]


Baldassare Castiglione.


1347. Le Courtisan, trad. par Jacques Colin, 1537, in-8 (édition plus correcte, Lyon, 1538).

1348. Le Courtisan, trad. par Gabriel Chappuys, Lyon, 1580, in-8.

1349. P. Toldo. Le Courtisan dans la littérature française. Arch. H., t. CIV et CV.