Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXIV



Ceux qui, se dressant sur la pointe des pieds pour mieux voir, n’adoptent pas cette posture, ceux qui, enfourchant leur monture, en descendent avant qu’elle ait fait un pas, ceux pour qui la contemplation d’eux-mêmes n’est pas un trait de lumière, ceux qui, s’affirmant comme quelque chose, s’affirment plutôt comme des êtres peu décoratifs, ceux qui, amenés à faire leur propre éloge, cherchent en vain quel service signalé ils ont pu rendre à leur pays, ceux qui, amenés à faire leur apologie, n’ayant dit qu’un mot ont déjà fini, ceux-là sont sur la voie de la Doctrine. Si leur bouche vient déjà de