Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


6Dieu a imprimé son sceau sur leurs cœurs ; leurs oreilles et leurs yeux sont couverts d’un voile, et ils sont destinés à la rigueur des supplices.

7Il est des hommes qui disent : Nous croyons en Dieu et au jour dernier ; et ils n’ont point la foi.

8Ils en imposent à Dieu et aux croyans ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne le comprennent pas.

9Leur cœur est gangrené. Dieu en a augmenté la plaie ; une peine déchirante sera le prix de leur mensonge.

10Lorsqu’on leur dit, Ne vous corrompez pas sur la terre ; ils répondent, Notre vie est exemplaire.

11Ils sont des corrupteurs, et ils ne le sentent pas.

12Lorsqu’on leur dit, Croyez ce que les hommes croient ; ils répondent, Suivrons-nous la croyance des insensés ? N’est-ce pas eux qui sont les insensés ? Et ils l’ignorent.

13A l’abord des fidèles, ils disent : Nous professons la même religion que vous. Avec les fauteurs de leurs hérésies, ils tiennent un autre langage ; ils se déclarent de leur parti, et se jouent des croyans.

14Dieu se moquera d’eux ; il épaissira leurs erreurs, et ils persisteront dans leur égarement.

15Ils ont acheté l’erreur pour la vérité. Quel avantage en ont-ils retiré ? Ils n’ont point suivi la lumière.

16Semblables à ceux qui ont allumé du feu, si Dieu éteint la flamme qui éclaire les objets d’alentour, ils restent dans les ténèbres, et ils ne sauraient voir.

17Sourds, muets et aveugles, ils ne se convertiront point.

18Ils ressemblent à ceux qui, lorsque la tempête se