Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/207

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

fidélité seront frappés de la malédiction de Dieu, des anges et des hommes.

157Ils en seront éternellement couverts. Leurs tourmens ne s’adouciront jamais, et Dieu ne tournera point vers eux ses regards.

158Votre Dieu est le Dieu unique. Il n’y en a point, d’autre. La miséricorde est son partage.

159La création des cieux et de la terre, la succession de la nuit et du jour, le vaisseau qui fend les flots pour l’utilité des humains, la pluie qui descend des nuages, et rend la vie à la terre inféconde, les animaux qui couvrent sa surface, la vicissitude des vents, et des nuages balancés entre le ciel et la terre, sont aux yeux de ceux qui ont la science, des marques de la puissance du Très-Haut.

160Ceux qui offrent de l’encens aux idoles, les aiment comme la divinité ; mais l’amour des croyans pour le Seigneur est plus fort et plus durable. Quel spectacle offriront les prévaricateurs, lorsqu’ils seront à la vue du supplice qui les attend ! toute puissance appartient à Dieu, et il est terrible dans ses vengeances.

161Les sectaires qui auront brisé les liens qui les attachaient à leurs sectateurs, lorsqu’ils verront les tourmens de l’enfer,

162Entendront leurs sectateurs s’écrier, Si nous pouvions retourner sur la terre, nous nous séparerions de ceux qui nous égaraient, comme ils se sont séparés de nous. Dieu leur montrera leurs œuvres. Ils pousseront des soupirs, et demeureront éternellement dans les flammes.

163O hommes ! nourrissez-vous de tous les fruits de la terre salutaires et permis. Ne suivez pas les séductions de Satan ; il est votre ennemi.