Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/360

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

donné à un asile et du secours au prophète, sont les vrais fidèles. Ils jouiront de l’indulgence du Seigneur et des avantages glorieux du paradis.

76Ceux qui dans la suite embrasseront la foi, qui s’expatrieront et combattront pour la défense de l’islamisme, deviendront vos compagnons. Ceux qui vous sont unis sont plus ou moins honorablement écrits dans le livre, parce que la science du Tout-Puissant embrasse l’univers.



CHAPITRE IX [1].
La Conversion.
donné à Médine, composé de 130 versets.


Déclaration de la part de Dieu et du prophète, aux idolâtre avec lesquels vous aurez fait alliance.

2Voyagez avec sécurité pendant quatre mois, et songez que vous ne pouvez arrêtez le bras du Tout-Puissant qui couvrira d’opprobre les infidèles.

3Dieu et son envoyé déclarent qu’après les jours du pélerinage, il n’y a plus de pardon pour les ido-


  1. Ce chapitre est le seul qui ne porte point pour épigraphe ces mots : Au nom de dieu clément et miséricordieux. Les auteurs arabes en donnent plusieurs raisons. Cette formule, disent-ils, annonce des grâces, et ce chapitre publie la vengeance. Ali Otman, fils d’Aphan, ayant été interrogé sur cette omission, répondit que le chapitre de la pénitence n’ayant paru qu’une suite de celui du butin, on ne l’avait point distingué par l’épigraphe ordinaire.