Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 1), 1821.pdf/371

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

calomnié. Ils sont infidèles dans leurs discours comme dans leur foi. L’objet de leurs vœux ardens leur est échappé. Ils n’ont été ingrats que parce que Dieu et le prophète les ont comblés de biens. Leur conversion serait pour eux une source d’avantages. S’ils la diffèrent, Dieu les punira dans cette vie et dans l’autre. Ils n’auront plus sur terre ni protecteur ni ami.

76Quelques-uns d’entr’eux ont promis à Dieu que, s’il ouvrait pour eux les trésors de sa bienfaisance, ils feraient l’aumône et embrasseraient le parti de la vertu.

77Dieu a comblé leurs désirs ; l’avarice, l’éloignement de la foi, ont été le prix de ses bienfaits.

78Il fera persévérer l’iniquité dans leurs cœurs, jusqu’au jour où ils paraîtront devant lui, parce qu’oubliant leurs sermens, ils ont été parjures.

79Ne savaient-ils pas que Dieu connaissait leurs secrets et leurs discours clandestins, puisque rien n’est caché à ses yeux ?

80Ceux qui blâment les aumônes des fidèles généreux, de ceux qui n’ont pour vivre que le fruit de leurs travaux, et qui se moquent de leur crédulité, seront l’objet de la risée de Dieu, et la victime de ses tourmens.

81En vain tu implorerais soixante-dix fois pour eux la miséricorde divine. Dieu ne leur pardonnera point, parce qu’ils ont refusé de croire en lui et au prophète, et qu’il n’éclaire point les prévaricateurs.

82Satisfaits d’avoir laissé partir le prophète, ils ont refusé de soutenir la cause du ciel, de leurs biens et de leurs personnes, et ils ont dit : N’allons pas combattre pendant la chaleur. Réponds-leur : Le feu de l’enfer sera plus terrible que la chaleur. S’ils le comprenaient !