Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 2), 1821.pdf/388

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE LXXXV.
Les Signes célestes.
donné à La Mecque, composé de 22 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Par les signes qui sont dans les cieux [1],

2Par le jour promis [2],

3Par le témoin et le jour du témoignage [3],

4Les habitans de la caverne ont péri.

5Ils y entretenaient un feu coupable.

6Tandis qu’ils étaient assis à l’entour,

7Ils formaient des projets contre les fidèles.

8Ils ne les ont tourmentés que parce qu’ils croyaient au Dieu puissant et digne de louanges ;

9Au Dieu qui a le domaine du ciel, de la terre, et qui observe toutes les actions.

10Ceux qui auront brûlé les fidèles des deux sexes, et qui n’ont pas fait pénitence, seront précipités dans les flammes de l’enfer.

11Ceux qui, à la foi, ont le mérite des bonnes œuvres, habiteront les jardins qu’arrosent des fleuves, séjour de la félicité suprême.


  1. Ce sont les signes du Zodiaque.
  2. Le jour de la résurrection.
  3. Le témoin, c’est Mahomet ; le jour du témoignage, c’est le jugement. Jahia.