Page:Le Goffic - Poésies complètes, 1922.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



SUR LA BEIGNE


Παπαπᾶ, πλέως μὲν οἴνου,
Γάνυμαι.

Euripide.


Nous sommes partis ce matin,
Sans savoir où, pédétentin,

Au diable !

J’en étais moi-même effaré,
Tant la route avait un air e-

ffroyable !

 
Des flaques, de la boue, et puis
Un ciel noirâtre comme un puits

De mine,

Ce ciel mi-breton, mi-normand,
Qui fait perpétuellement

La mine.