Page:Le Livre d’or de Sainte-Beuve, 1904.djvu/433

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



BIBLIOGRAPHIE 385

tour à tour des portraits de femmes, d’historiens ou de poètes, et il contient, de plus, quelques études de l’antiquité ». A la fin (p. 515-524) : « quelques-unes [XL] de ces pensées familières que je n’écris guère que pour moi. En les livrant au lecteur qui m’aura suivi jusqu’à la fin de ce sixième volume de Portraits, je me persuade avoir affaire à un ami ». Un appendice (p. 525-538) sur C. Delavigne, reproduit deux articles du Globe, 20 mars 1827, et de la Rev. des D.-M., 15 décembre 1838.

Ces volumes contiennent des articles publiés, en grande partie, dans la Revue des Deux-Mondes (1er août 1831-15 mars 1846); et, quelques-uns, dans la Revue de Paris (janvier 1832-février 1845); un, sur Béranger, dans Le National (4 mars 1833); deux, sur Homère et Fléchier, dans le Journal des Débats (27 janvier et 21 février 1843 et 17 août 1844) ; enfin la préface d’Obermann (1833, n° 76).

52a — Portraits contemporains [et divers]… Nouvelle édition revue et corrigée. Paris, Didier, (Imp. Ch. Lahure; titres tirés chez Bonaventure et Ducessois), 1855; 3 vol. in-12.

Epigr. : Nous sommes mobiles et nous jugeons des êtres mobiles.

SÉNAC DE MEILHAN.

B. F., 9 décembre 1854, n° 7314.

1. — 2 f., 528 p., la d. n. ch.

II. — 2 f., 592 p., la d. n. ch.

III. — 2 f., 539 p., la d. n. ch. — Nouvel appendice, à propos de Léopardi : L’Automne, imité de l’anglais de Southey (p. 521-3).

On trouve dans l’édition des Portraits de Femmes, donnée en 1862, chez Garnier, et probablement dans celle de 1855, chez Didier, un errata pour cette édition où (t. II, p. 587, ligne 33) l’on a imprimé dans le Post-Scriplum : « les ravissements et les prudences de l’âge mûr », au lieu des ravisements.

Il a été imprimé chez J. Claye, pour l’écoulement de cette édition, de nouvelles couvertures portant le titre suivant :

52». — Portraits contemporains et divers, par C.-A. Sainte-Beuve, de l’Académie

française. Nouvelle édition revue et corrigée Paris, Garnier frères, 1860.

On y trouve l’annonce des Causeries du Lundi, en 13 vol. grand in-18 anglais, avec’ l’indication des Portraits principaux qu’ils contiennent, classés par époque.

52e. — Portraits contemporains, par C.-A. Sainte-Beuve, de l’Académie française. Nouvelle édition revue, corrigée et très augmentée. Paris, Michel Lévy frères, (Imp. J. Claye), 1869-71, 5 vol. in-12.

Même épigraphe que ci-dessus. Bibliothèque contemporaine.

B. F., 17 juillet 1869, n° 6494; 26 août 1871, n° 3303. I. — 2f., 525 p., les 2 d. n. ch. II. — 2 f., 544 p. — Errata pour les t. I et II (p. 544).

III. — 2 f., 497 p., la d. n. ch.— Un carton (p. 493-6) contenant, en Appendice, l’article sur La Calomnie (Voir n° 32), est ajouté entre la page 493, au bas de laquelle on lit : " fin du tome troisième», et la table; lorsqu’il manque, le volume semble n’avoir que 493 p.

IV. — 2 f., 475 p., les 2 d. n. ch., la p. 474 est bl. V. — 2f., 487 p., la d. n. ch.

Édition définitive, avec un avertissement (6 juillet 1868) sur cette réimpression: L’auteur, tout en « ajoutant çà et là quelques mots et parfois une ou deux pages » à

49