Page:Le Palais des Curieux - Beroalde, 1612.pdf/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
2
ADVIS.


souvent le disgracié pretend amplement sur la gloire du desirable : Mais la distinction remarquée establit enfin les apparèces du differend à l’exaltation de la Vertu : Ainsi tant entre ceux qui traictent les sciences des Libres, que les artisans, il s’est trouvé de grands hommes, qui ont paru ; & il s’en est veu d’extremement rabattus : De peur d’ennuyer d’exemples je ne produiray que cettuy-cy, qui est de l’art moyen entre les lettres & les outils, de l’art Roy des arts & fcièce recueuil des sciences. Iadis vivoit Appelles ce magnifique & excellent ouvrier, lequel levoit tant hardiment les proportions des objects & couchoit si naïvement les traicts pour representer, que les semblãces qui eschappoient de ses mains, faisoient tant bien, qu’apres les avoir veües on estimoit presque que les veritez naturelles,