Page:Le Vayer - Recueil des inscriptions parisiennes 1881-1891.djvu/176

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


PIÈCES JUSTIFICATIVES

I

DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-MARNE.
VILLE DE LANGRES

Extrait des registres de l’état civil de la ville de Langres


Le 6e octobre 1713 a été baptisé DENIS né d’hyer fils en légitime mariage de DIDIER DIDEROT, me coutellier et d’ANGÉLIQUE VIGNERON, ses père et mère, le parain DENIS DIDEROT, me coutellier, la maraine CLAIRE VIGNERON, lesquels ont signé avec le père présent.

Signé au registre : DENIS DIDEROT, CLAIRE VIGNERON, DIDIER DIDEROT et RIGOLLET, vic.

pour extrait conforme :

Langres, le 1er août 1884.

Pr le maire de Langres,
Signé : J. CHARETON, adjoint.



II
Extrait des registres de décès de la paroisse Saint-Roch de Paris

L’an 1784, le 1er août, a été inhumé en cette église[1] M. Denis DIDEROT, des Académies de Berlin, Stockolm et Saint-Pétersbourg, bibliothécaire de Sa Majesté impériale Catherine, seconde impératrice de Russie, âgé de 71 ans, décédé hier, époux de dame Anne-Antoinette CHAMPION, rue de Richelieu, de cette paroisse ; présents : MM. Abel-François NICOLAS CAROILHON de VANDUEL, écuyer, trésorier de France, son gendre, rue de Bourbon, paroisse Saint-Sulpice, M. Claude CAROILHON DESTILLIÈRES, écuyer, fermier général de Monsieur frère du Roy. rue de Menard (sic) de cette paroisse, M. Denis CAROILHON de LACHARMOTTE, écuyer, directeur des domaines du Roy, susd. rue de Menard, et M. Nicolas-Joseph PHILIPIN DE PIÉPOPE (sic) chevalier, conseiller d’État, lieutt général honoraire au bailliage de Langres, rue Traversière, qui ont signé avec nous curé : CAROILHON de VANDUEL, CAROILHON DESTILLIÈRES, NAIGEON, COCHIN, CAROILHON de la CHARMOTTE, Michel MARDUEL, curé.

(Jal, Dict. crit. de biographie et d'histoire, 2e édit., p. 496).


PROCÈS-VERBAL d’apposition de plaque commémorative.


L’an mil huit cent quatre-vingt-sept, le vingt-huit mai,

Nous, soussigné, Joseph-Antoine BOUVARD, architecte de l’administration centrale de la Ville de Paris,

Certifions avoir fait apposer, en exécution d’une délibération du Conseil municipal de Paris, en date du 26 mai 1886, et d’un arrêté de M. le Préfet de la Seine, en date du 17 juillet 1886, sur la façade d’une maison sise rue de Richelieu, n° 39, et appartenant à Mme Vve BRICARD, consentante, une plaque portant une inscription commémorative, conçue et disposée comme il suit :


DIDEROT

PHILOSOPHE ET LITTÉRATEUR
PRINCIPAL AUTEUR DE L’ENCYCLOPÉDIE
NÉ À LANGRES
LE OCTOBRE 1713
EST MORT DANS CETTE MAISON

LE 31 JUILLET 1784.


L’opération a été constatée par MM. Edgar MAREUSE, secrétaire, et Maurice DU SEIGNEUR, membre du Comité des Inscriptions parisiennes, et Paul Le VAYER, inspecteur des Travaux historiques de la Ville de Paris.

En foi de quoi nous avons rédigé et signé le présent procès-verbal.

Signé: J. BOUVARD.
  1. Suivant la tradition, Diderot aurait été inhumé dans la chapelle de la Vierge.