Page:Le dictionnaire de l'Academie françoise - 1694 - T1 - A-D.djvu/53

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
AMB AMB 33

AMB be’t~ ln Am4ndim ontp’flê gelez.cittr t !nnée,

~MA 1’ :1 DE f f Fruit de ta :mandier .Amande qm a,_ l’çfèfrc< tendre ama :zde do.uce, amande., arn ;re ; huile

- -tl-a7fandes ;-noy-aw  d " ._m a,.Jde, gt ! .fleau da mandes du

laiêt d’amandes. pafleJ~d !llfltJdes, AMB

ii a bien foit fon ambdjfàde • Cette phrafe ne fe di~ jamais d’ùn veri~able Ainbalfadeur

AM BIO EX1’ RE’ î’ P’oy DEXTRE On appelle, .Amàndes Uflû,tertaines dragées où il y a des amandes.Vndivretfamandes lijfees

~ Amandr, fignifie auffi , Ce qui eft dans le noyau

de.quelque frt~it que ce foit Caj[ezce noyau & me AMB1Gu’ uE adj Douteux ; & quî peut avofr double fens Ne fe dit que des paroles RefPonfè 11mbi~uë paroles ambiguë s en termes ambiguJ • les ora cles e ;1oient tomj,ours ambigw

donnez..- l’.amande,-

’AM A N D E’ f .m Laitl : dans lequel on a broyé des amandes, & qu’en fuite on fait boüilli~ Elle prend

t9us les jours UYf amàndé A M.AN .~} Vo :J--A lM ER.-

On appelle quelquefois par raillerie V’ ! homrtte ambigu, Celuy qui ne peut pas fe determiner, foit pour ’la èroyance , foit pour la profeffion , ou pout : qu’-'lquc autre chofe Eft-il Catho’liqueou Prote ;tam ? èft-il de robe ou d’efPée ? je ne VOf# le fçauroù dire~ c’eft un homme ambigu, il demeurera tlmjoursam4

AM~RANTHE.f.f.Fleurlongueen formede ~nache & à petltS grains entalièz , de couleur rouge pourprine On la nomme autrement palf~ :­ velours La cou/eu de l’amt~tramhe eft belle

I l fe dit auffi d a plante qui produit cette fleur~

Amar ;mthe, edit ~IIi de la couleur femblable à celle de cette mefme fltur V ne eftoffi, _un ~rap amaranthe :


AM A RER v aéE Terme de marine qui lignifie Lier, garroter, attn.cher fortetnent Ne-fe dit qu’en parlant dès baftiments de mer Arnarer 1111 vai ;J.’.m

à l t~ ; chaifne du port,amarer le canon ;Jan{ le wiij ?eatt

de prur qu’il ne roule~

AM A 11 É participe

bigu

Ambigu, [ m Repas mll~on fert en mefi.ne temps la vünde & le fruit , enlorre qu’on ne fs :mroit 4ire fi c’eft un fouper ou une collation On

fcrvit un ambi-fu magnifique,

A MB l G lJI T É { ~- oBCcurité dans les’mots qui les nmd fufcèptibles d’un double fens PaHeZ net & [ans .unbig11ité il y a towjotm de l’ambiguïté dans ce ~Jk ’

AMBrGûMEN’T ou AMBrGÛBriNT, adv. ~ D’t..ne maniere ambiguë, equ1voq~J, !; Il parle •.il re(po111d toUJfOUrs amb :g1Îment

AM BIT I 0 N.f f Defir exceffif d’honneur& <fe-grandeur Granie , de[reglée, fitrieufe , }J !frrib !e, cx~e, ,perrticjmjè am~ition avoir dY,f ’ !mbition Thomas Linard (d) 27 juin 2019 à 17:11 (UTC)’sE R

}Voy MASSE

ftire quelq1te cho(e par ambition, c’e.fi un hoimn.e fàm

ambition plein d’ambition bmjler -d’ambition, A MATE UR IVoy A1MER

Ambition,Se prend quelqùefois en bènne .part , Bf

on s’en fert pour exprimer un jufl :e defir de faire

AMAZ0NE. ſ. f. Femme de courage maſle & guerrier. C’eſt une Amazone.

Cette ſignification vient de ce qu’il y avoit autrefois un pays entier tenu par des femmes toutes guerrieres, qu’on nommoit Amazones. Pentaſiléee Reine des Amazones.

AMB

’de grandes atl :ions qui foient• dignes d’honneur

Belle , noble, genere11(e, ~honneflè 7 loüable ambition

mon ambition efl d’avoir l’honneur de vous for--

vir, l’ambition de Charlemagne, de faint Louis e(loit

de foufmettre les-infide/l,es aH_ joug de noftre SeigtHUI’


JEsus-CHR rsT AMBITIEux, EUSE à.dj ~i a de l’ambition

Furieujèment ambitie~tx c’efl un petit ambitieux il efl

ambitieux d’honneur Il fe prendtomjours en mauvaife part

De lcng11es ambages il ne parÛ{amau que par .ml- AM Br T rEus E MENT ad v Avec ambition ; Il reb, t~es

cherche ambitieufcment les grands emploù

AMBASSADEUR f m Celuy qui eſt envoyé parun Souverain à un autre Souverain, ou par compliment, ou pour affaires,& qui rcpre1ènte la AMBLE [ )11 Sone perfonn,e du Prince qui l’envoyeY !J’Arn.baffadeur de pas & le ti-~t . Grand France a Rom~ Ambaffadeur d F agne en France Ambajfttdeur ordinaire ; Ambaffa ru extraordinaire. lntroducteur des Ambaſſadeurs.

On le dit auſſi fig. & familierement de toutes perſonnes qu’on employe à faire quelque meſſage. Vous ne pouviez employer un plus agreable Ambaſſadeur.

A M ~-RE f.~1 Efp,e~e de gom~r~e 91~de bit’ume con-

Ambassadrice. ſ. f. Dame envoyée en ambaſſade. Une telle Dame fut envoyée Ambaſſadrice en Pologne.

On appelle auſſi, Ambaſſadrice, La femme d’un Ambaſſadeur.

dambre, husledambre.cetambreeftfortnet,’

On aypelle auffi , .Ambajfadrice La fe.p ’ e d’nit AM BR E G R 1 s Matiere fpongieufe ,_ inflammable Amba !fadeur, & foct odor~ferante, qu’on trouve fur les bords de ’-AM B<l s s AD E f f La charge , l’emp-~ ’Am-

la mer Piece, morceau tfainbregrispefont tant d’o11 :

batEtdcur Ambaffade honorable , utile l’ amb ade ces cela fint le tiiujè’f !n’amlJre gru~le mufc &’/'.tm-’, de Rome, de Conflantinople &c f( bitn acquit~Ee bre

fon ambaj[ade,eftre tn ambajfade, irlvoy.er en ambJ ~- ., _ MB !l. E il v aét Pa.rfun.ler ave c de l’an’lhré gri.s de a/leren ambajJAde

Ambr’er_ d .es

gand.(, __c.iLr.oj[oli efi tr,op ambré n’cft ~

Amb.rjpde, Se prend, quelquefois pour les A -, .fM ajJè’{aT{Jbré,

_l,all~egrs mcfines Il firlut envoyer une cdebre 11m- AM Bu 1’, E’l ; part patf

baffiuù vm ce bince

A M B R E T T , E f f Petite tl.eurcd’u1l"e-uûeùé agreable, • Ambaffitde, Se-âit auffiqu~lquefois de certain,s & quîfent l’ambre Vn b9uqlttt d’"" !brettt .. .

Mellàges Arnbaj[adl tfllll’l~ur.faj~e um_ambaj[adç .011 appelle, P~Jire tf.Ambrette • Vne efpecè de