Page:Leblanc - L’Aiguille creuse, 1912.djvu/270

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
256
L’AIGUILLE CREUSE

L’affaire du baron de Cahorn[1] ? Sur les bords de la Seine, entre Rouen et Le Havre.

L’affaire de Thibermesnil[2] ? À l’autre extrémité du plateau, entre Rouen et Dieppe.

Les cambriolages de Gruchet, de Montigny, de Crasville ? En plein pays de Caux.

Où Lupin se rendait-il quand il fut attaqué et ligoté dans son compartiment par Pierre Onfrey, l’assassin de la rue Lafontaine[3] ? À Rouen.

Où Herlock Sholmès, prisonnier de Lupin, fut-il embarqué[4] ? Près du Havre.

Et tout le drame actuel, quel en fut le théâtre ? Ambrumésy, sur la route du Havre à Dieppe.

Rouen, Dieppe, Le Havre, toujours le triangle cauchois.

Donc, quelques années auparavant, Arsène Lupin, possesseur de la brochure et connaissant la cachette où Marie-Antoinette avait dissimulé le document, Arsène Lupin finissait par mettre la main sur le fameux livre

  1. Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (Arsène Lupin en prison).
  2. Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (Herlock Sholmès arrive trop tard).
  3. Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (Le mystérieux voyageur).
  4. Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (La Dame blonde).