Page:Leconte de Lisle - Derniers Poèmes, 1895.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





______


PREMIÈRE PARTIE


Le Rocher de Pythô. À gauche, le Temple de Loxias Apollôn, en marbre blanc, à colonnes doriques, orné de sculptures et de peintures. À droite, un bois de lauriers et de myrtes, semé de roches creuses d’où ruisselle, parmi de grands lys, la source de Kastalia. Une coupe d’or sur une des roches. Au fond, une gorge de montagne s’ouvrent sur l’horizon. Le jour se lève. Iôn, vêtu de blanc et couronné de fleurs, ayant aux mains les guirlandes et les bandelettes sacrées, et, sur l’épaule, un arc et un carquois dorés, descend les marches du Temple, suivi des sacrificateurs Pythiques aux longues robes couleur de safran, couronnés de lauriers.

SCÈNE PREMIÈRE


IÔN, LES SACRIFICATEURS.


UN SACRIFICATEUR.

Vers le pâle couchant, dans sa robe étoilée,
Déjà la Nuit tranquille au loin s’en est allée.