Page:Leconte de Lisle - Poèmes barbares.djvu/335

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.






En l’An mil quatre cent onzième de l’Hostie
Éternelle, de qui la lumière est sortie,
Du Roi Christ, mort, cloué par les pieds et les mains,
Sigismund de Hongrie étant chef des Romains,
Manoel, d’Orient, Charles, que Dieu soutienne,
Des trois fleurs de lys d’or de la Gaule chrétienne,
Et Balthazar Cossa, pirate sur la mer,
Étant diacre du Diable et légat de l’Enfer,
Moi, Guy, prieur claustral en la bonne abbaye
De Clairvaux, où la règle étroite est obéie,
J’inscris, Dieu le voulant, ceci, pour être su
Du siècle très pervers, dans le péché conçu.

Clairs flambeaux, qu’en chemin il de l’âme regarde,
Saints Martyrs, prenez-moi d’en haut sous votre garde ;