Page:Leconte de Lisle - Poëmes antiques, 1852.djvu/198

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Ville au bouclier d’or, favorite des dieux,
Toi que bâtit la lyre aux sons mélodieux,
Toi que baigne Dircé d’une onde inspiratrice,
D’Héraclès justicier magnanime nourrice,
Thèbes ! — Toi qui contins entre tes murs sacrés
Le dieu né de la foudre, aux longs cheveux dorés,