Page:Leconte de Lisle - Poëmes antiques, 1852.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





I


HÉLÈNE, DÉMODOCE, chœur de femmes.



DÉMODOCE.


Ô Muses, volupté des hommes et des dieux,
Vous qui charmez d’Hellas les bois mélodieux,
Vierges aux lyres d’or, vierges ceintes d’acanthes,
Des sages vénérés nourrices éloquentes,