Page:Legrand - Recueil de contes populaires grecs, 1881.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





NI BIEN NI MAL





Il était une fois un roi qui avait une fille et un fils. Le père était très vieux et allait bientôt mourir. Il appela sa fille et son fils et il leur dit de ne faire ni bien ni mal, sinon qu’il leur laissait sa malédiction dans ce monde. Quand leur père fut mort, les deux enfants restèrent seuls ; ils observaient la recommandation paternelle et ne faisaient ni bien ni mal. Un jour le frère prit sa sœur et la conduisit à la promenade. Tandis qu'ils se promenaient, ils entendirent sortir d’un buisson les vagissements d’un enfant. Ils s’approchèrent du buisson, et aperçurent dedans un enfant qu’on y avait jeté. La jeune fille, émue de compassion, voulait le prendre ; mais son frère s’y opposait en disant : « Ne te rappelles-tu pas la malédiction de notre père ? »