Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/1004

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



19 Mais il pensait en lui-même, que Dieu pourrait bien le ressusciter après sa mort ; et ainsi il le recouvra comme d’entre les morts, en figure de la résurrection de Jésus-Christ.

20 C’est par la foi qu’Isaac donna à Jacob et à Esaü une bénédiction qui regardait l’avenir.

21 C’est par la foi que Jacob mourant bénit chacun des enfants de Joseph, et qu’il s’inclina profondément devant le bâton de commandement que portait son fils.

22 C’est par la foi que Joseph mourant parla de la sortie des enfants d’Israël hors de l’Égypte, et qu’il ordonna qu’on en transportât ses os.

23 C’est par la foi qu’après que Moïse fut né, son père et sa mère le tinrent caché durant trois mois, ayant vu dans cet enfant une beauté extraordinaire, et qu’ils n’appréhendèrent point l’édit du roi.

24 C’est par la foi que lorsque Moïse fut devenu grand, il renonça à la qualité de fils de la fille de Pharaon ;

25 et qu’il aima mieux être affligé avec le peuple de Dieu, que de jouir du plaisir si court qui se trouve dans le péché ;

26 jugeant que l’ignominie de Jésus-Christ était un plus grand trésor que toutes les richesses de l’Égypte, parce qu’il envisageait la récompense.

27 C’est par la foi qu’il quitta l’Égypte sans craindre la fureur du roi : car il demeura ferme et constant, comme s’il eût vu l’Invisible.

28 C’est par la foi qu’il célébra la pâque, et qu’il fit l’aspersion du sang de l’agneau, afin que l’ange qui tuait tous les premiers-nés, ne touchât point aux Israélites.

29 C’est par la foi qu’ils passèrent à pied sec la mer Rouge : au lieu que les Égyptiens, ayant voulu tenter le même passage, furent engloutis par les eaux.

30 C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent par terre, après qu’on en eut fait le tour pendant sept jours.

31 C’est par la foi que Rahab, qui était une femme débauchée, ayant sauvé les espions de Josué, qu’elle avait reçus chez elle, ne fut point enveloppée dans la ruine des incrédules.

32 Que dirai-je davantage ? Le temps me manquera, si je veux parler encore de Gédéon, de Barac, de Samson, de Jephté, de David, de Samuel et des prophètes ;

33 qui par la foi ont conquis les royaumes, ont accompli les devoirs de la justice et de la vertu, ont reçu l’effet des promesses, ont fermé la gueule des lions,

34 ont arrêté la violence du feu, ont évité le tranchant des épées, ont été guéris de leurs maladies, ont été remplis de force et de courage dans les combats, ont mis en fuite les armées des étrangers ;

35 et ont rendu aux femmes leurs enfants, les ayant ressuscités après leur mort. Les uns ont été cruellement tourmentés, ne voulant point racheter leur vie présente, afin d’en trouver une meilleure dans la résurrection.

36 Les autres ont souffert les moqueries et les fouets, les chaînes et les prisons.

37 Ils ont été lapidés, ils ont été sciés ; ils ont été éprouvés en toute manière ; ils sont morts par le tranchant de l’épée ; ils étaient vagabonds, couverts de peaux de brebis et de peaux de chèvres, étant abandonnés, affligés, persécutés,

38 eux dont le monde n’était pas digne ; et ils ont passé leur vie errant dans les déserts et dans les montagnes, et se retirant dans les antres et dans les cavernes de la terre.

39 Cependant toutes ces personnes, à qui l’Écriture rend un témoignage si avantageux à cause de leur foi, n’ont point reçu la récompense promise ;

40 Dieu ayant voulu, par une faveur particulière qu’il nous a faite, qu’ils ne reçussent qu’avec nous l’accomplissement de leur bonheur.



PUIS donc que nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, dégageons-nous de tout le poids de la douleur qui nous abat, et des pièges du péché qui nous assiège, et courons par la patience dans cette carrière qui nous est ouverte ;

2 jetant les yeux sur Jésus, comme sur l’auteur et le consommateur de la foi, qui au lieu de la vie tranquille et heureuse dont il pouvait jouir, a souffert la croix en méprisant la honte et l’ignominie, et maintenant est assis à la droite du trône de Dieu.

3 Pensez donc en vous-mêmes à celui qui a souffert une si grande contradiction de la part des pécheurs qui se sont élevés contre lui, afin que vous ne vous découragiez point, et que vous ne tombiez pas dans l’abattement.

4 Car vous n’avez pas encore résisté jusqu’à répandre votre sang, en combattant contre le péché.

5 Et avez-vous oublié cette exhortation, qui s’adresse à vous comme aux enfants de Dieu : Mon fils, ne négligez pas le châtiment dont le Seigneur vous corrige, et ne vous laissez pas abattre lorsqu’il vous reprend :

6 car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de verges tous ceux qu’il reçoit au nombre de ses enfants.

7 Ne vous lassez donc point de souffrir ; Dieu vous traite en cela comme ses enfants. Car qui est l’enfant qui ne soit point châtié par son père ?

8 Et si vous n’êtes point châtiés, tous les autres l’ayant été, vous n’êtes donc