Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/181

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que le Seigneur est lui-même leur héritage, selon qu’il le leur a dit.

3 Voici ce que les prêtres auront droit de prendre du peuple et de ceux qui offrent des victimes : soit qu’ils immolent un bœuf ou une brebis, ils donneront au prêtre l’épaule et la poitrine.

4 Ils lui donneront aussi les prémices du froment, du vin et de l’huile, et une partie des laines, lorsqu’ils feront tondre leurs brebis.

5 Car le Seigneur, votre Dieu, l’a choisi d’entre toutes vos tribus, afin qu’il assiste devant le Seigneur, et qu’il serve à la gloire de son nom, lui et ses enfants, pour toujours.

6 Si un Lévite sort de l’une de vos villes répandues dans tout Israël, dans laquelle il habite, et qu’il veuille aller demeurer au lieu que le Seigneur aura choisi,

7 il sera employé au ministère du Seigneur, votre Dieu, comme tous les Lévites, ses frères, qui assisteront pendant ne temps-là devant le Seigneur :

8 il recevra la même part que les autres des viandes qui seront offertes, outre la part qui lui est acquise dans sa ville par la succession aux droits de son père.

9 Lorsque vous serez entré dans le pays que le Seigneur, votre Dieu, vous donnera, prenez bien garde de ne pas vouloir imiter les abominations de ces peuples ;

10 et qu’il ne se trouve personne parmi vous qui prétende purifier son fils ou sa fille en les faisant passer par le feu, ou qui consulte les devins, ou qui observe les songes et les augurçs, ou qui use de maléfices,

11 de sortilèges et d’enchantements, ou qui consulte ceux qui ont l’esprit de Python et qui se mêlent de deviner, ou qui interroge les morts pour apprendre d’eux la vérité.

12 Car le Seigneur a en abomination toutes ces choses, et il exterminera tous ces peuples à votre entrée à cause de ces sortes de crimes qu’ils ont commis.

13 Vous serez parfait et sans tache avec le Seigneur, votre Dieu.

14 Ces nations dont vous allez posséder le pays, écoutent les augures et les devins : mais pour vous, vous avez été instruit autrement par le Seigneur, votre Dieu.

15 Le Seigneur, votre Dieu, vous suscitera un prophète comme moi, de votre nation et d’entre vos frères : c’est lui que vous écouterez,

16 selon la demande que vous fîtes au Seigneur, votre Dieu, près du mont Horeb, où tout le peuple était assemblé, en lui disant : Que je n’entende plus la voix du Seigneur, mon Dieu, et que je ne voie plus ce feu effroyable, de peur que je ne meure.

17 Et le Seigneur me dit : Tout ce que ce peuple vient de dire est raisonnable.

18 Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète semblable à vous ; je lui mettrai mes paroles dans la bouche, et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai.

19 Si quelqu’un ne veut pas entendre les paroles que ce prophète prononcera en mon nom, ce sera moi qui en ferai la vengeance.

20 Si un prophète corrompu par son orgueil entreprend de parler en mon nom, et de dire des choses que je ne lui ai point commandé de dire, ou s’il parle au nom des dieux étrangers, il sera puni de mort.

21 Si vous dites secrètement en vous-même : Comment puis-je discerner une parole que le Seigneur n’a point dite ?

22 voici le signe que vous aurez pour le connaître : Si ce que ce prophète a prédit au nom du Seigneur n’arrive point, c’est une marque que ce n’était point le Seigneur qui l’avait dit, mais que ce prophète l’avait inventé par l’orgueil et l’enflure de son esprit. C’est pourquoi vous n’aurez aucun respect pour ce prophète.



QUAND le Seigneur, votre Dieu, aura exterminé les peuples dont il doit vous donner la terre, que vous en serez en possession, et que vous demeurerez dans les villes et dans les maisons du pays ;

2 vous vous destinerez trois villes au milieu du pays dont le Seigneur, votre Dieu, doit vous mettre en possession.

3 Vous aurez soin d’en rendre le chemin aisé, et de séparer en trois parties égales toute l’étendue du pays que vous posséderez, afin que celui qui sera obligé de s’enfuir pour avoir tué un homme, ait un lieu proche où il puisse se retirer en sûreté.

4 Voici laloi que vous garderez à l’égard de l’homicide fugitif à qui on devra conserver la vie : Si quelqu’un a frappé son prochain par mégarde, et qu’il soit prouvé qu’il n’avait aucune haine contre lui quelques jours auparavant ;

5 mais qu’il s’en était allé avec lui simplement en une forêt pour couper du bois, et que le fer de sa cognée, lorsqu’il en voulait couper un arbre, s’est échappé de sa main, et sortant du manche ou il était attaché, a frappé son ami et l’a tué, il se retirera dans l’une de ces trois villes, et sa vie y sera en sûreté :

6 de peur que le plus proche parent de celui dont le sang a été répandu, étant emporté par sa douleur, ne poursuive l’homicide et ne l’atteigne, si le chemin est trop long, et ne tue celui qui n’est point digne de la mort, parce qu’il ne paraît point qu’il ait eu auparavant aucune haine contre celui qui est tué.

7 C’est pour cela que je vous ordonne