Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/937

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que je n’avais point aimée ; et l’objet de ma miséricorde, celle à qui je n’avais point fait miséricorde ;

26 et il arrivera que dans le même lieu où je leur avais dit autrefois, Vous n’êtes point mon peuple ; ils seront appelés les enfants du Dieu vivant.

27 Et pour ce qui est d’Israël, Isaïe s’écrie : Quand le nombre des enfants d’Israël serait égal à celui du sable de la mer, il n’y en aura qu’un petit reste de sauvés.

28 Car Dieu dans sa justice consumera et retranchera son peuple ; le Seigneur fera un grand retranchement sur la terre.

29 Et comme le même Isaïe avait dit auparavant : Si le Seigneur des armées ne nous avait réservé quelques-uns de notre race, nous serions devenus semblables à Sodome et à Gomorrhe.

30 Que dirons-nous donc à cela ? sinon que les gentils qui ne cherchaient point la justice, ont embrassé la justice, et la justice qui vient de la foi ;

31 et que les Israélites au contraire, qui recherchaient la loi de la justice, ne sont point parvenus à la loi de la justice.

32 Et pourquoi ? Parce qu’ils ne l’ont point recherchée par la foi, mais comme par les œuvres de la loi. Car ils se sont heurtés contre la pierre d’achoppement,

33 selon qu’il est écrit : Je vais mettre dans Sion celui qui est une pierre d’achoppement, une pierre de scandale ; et tous ceux qui croiront en lui, ne seront point confondus.



IL est vrai, mes frères, que je sens dans mon cœur une grande affection pour le salut d’Israël, et je le demande à Dieu par mes prières.

2 Car je puis leur rendre ce témoignage, qu’ils ont du zèle pour Dieu ; mais leur zèle n’est point selon la science ;

3 parce que ne connaissant point la justice qui vient de Dieu, et s’efforçant d établir leur propre justice, ils né se sont point soumis à Dieu, pour recevoir cette justice qui vient de lui.

4 Car Jésus-Christ est la fin de la loi, pour justifier tous ceux qui croient en lui.

5 Or Moïse dit touchant la justice qui vient de la loi, que celui qui en observera les ordonnances, y trouvera la vie.

6 Mais pour ce qui est de la justice qui vient de la foi, voici comme il en parle : Ne dites point en votre cœur ; Qui pourra monter au ciel ? c’est-à-dire, pour en faire descendre Jésus-Christ ;

7 ou, Qui pourra descendre au fond de la terre ? c’est-à-dire, pour appeler Jésus-Christ d’entre les morts.

8 Mais que dit l’Écriture ? La parole qui vous est annoncée, n’est point éloignée de vous ; elle est dans votre bouche et dans votre cœur. Telle est la parole de la foi que nous vous prêchons ;

9 parce que si vous confessez de bouche que Jésus est le Seigneur, et si vous croyez de cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, vous serez sauvé.

10 Car il faut croire de cœur pour être justifié, et confesser sa foi par ses paroles pour être sauvé.

11 C’est pourquoi l’Écriture dit : Tous ceux qui croient en lui, ne seront point confondus.

12 Il n’y a point en cela de distinction entre les Juifs et les gentils ; parce qu’ils n’ont tous qu’un même Seigneur, qui répand ses richesses sur tous ceux qui l’invoquent.

13 Car tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur, seront sauvés.

14 Mais comment l’invoqueront-ils, s’ils ne croient point en lui ? Et comment croiront-ils en lui, s’ils n’en ont point entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, si personne ne le leur prêche ?

15 Et comment les prédicateurs leur prêcheront-ils, s’ils ne sont envoyés ? selon ce qui est écrit : Combien sont beaux les pieds de ceux qui annoncent l’Évangile de paix, de ceux qui annoncent les vrais biens !

16 Mais tous n’obéissent pas à l’Évangile. C’est ce qui a fait dire à Isaïe : Seigneur ! qui a cru ce qu’il nous a entendu prêcher ?

17 La foi donc vient de ce qu’on a entendu ; et on a entendu, parce que la parole de Jésus-Christ a été prêchée.

18 Mais je demande ; Ne l’ont-ils pas déjà entendue ? Oui, certes ; leur voix a retenti par toute la terre, et leur parole s’est fait entendre jusqu’aux extrémités du monde.

19 Et Israël n’en a-t-il point eu aussi connaissance ? C’est Moïse qui le premier a dit : Je vous rendrai jaloux d’un peuple qui n’est pas un peuple, et je ferai qu’une nation insensée deviendra l’objet de votre indignation et de votre envie.

20 Mais Isaïe dit hautement ; J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas ; et je me suis fait voir à ceux qui ne demandaient point à me connaître.

21 Et il dit contre Israël : J’ai tendu les bras durant tout le jour à ce peuple incrédule et rebelle à mes paroles.



QUE dirai-je donc ? Est-ce que Dieu a rejeté son peuple ? Non, certes. Car je suis moi-même Israélite, de la race d’Abraham, et de la tribu de Benjamin.

2 Dieu n’a point rejeté son peuple qu’il a connu dans sa prescience. Ne savez-vous pas ce qui est rapporté d’Élie dans l’Écriture ? de quelle sorte il demande justice à Dieu contre Israël, en disant :

3 Seigneur ! ils ont tué vos prophètes,