Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/247

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




AMÉDÉE POMMIER


1804 – 1877




Pommier (Victor-Louis-Amédée), né à Lyon, assista au double suicide de son père et de sa mère. Il donna lui-même l’exemple d’une vie attristée, laborieuse et digne.

Plusieurs fois lauréat de l’Académie française, il aborda successivement tous les genres, odes, épitres, satires, et bien que lentement élaborées, ces tentatives furent souvent heureuses. Ses deux poèmes les plus originaux sont assurément Paris et L’Enfer , où, disait Théophile Gautier, « il semble avoir introduit les diableries de Callot dans les Cercles de Dante. »

Son Ode à la Rime est surtout célèbre comme un vrai jeu d’équilibriste littéraire et peut être rapprochée de celle de Sainte-Beuve à titre de curiosité bibliographique.

Ses œuvres se trouvent chez MM. Garnier frères.

______



MON UTOPIE




Jai rêvé maintes fois de faire une élégie
Digne de trouver place en quelque anthologie,
Un de ces morceaux fins, longuement travaillés.
Polis, damasquinés, incrustés, émaillés ;