Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
23
ANTOINE-VINCENT ARNAULT.


De la montagne au vallon.
Je vais où le vent me mène,
Sans me plaindre ou m’effrayer ;
Je vais où va toute chose,
Où va la feuille de rose
Et la feuille de laurier. »


______