Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/449

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





ADOLPHE RIBAUX


1864




Adolphe Ribaux, né en 1864 à Bevaix, près de Neuchâtel (Suisse), a publié en 1882 Feuilles de Lierre, bientôt suivies de Vers l’Idéal (1884). Dans ces deux premiers livres, il chante, avec un vif sentiment de la nature, les montagnes, les lacs, les forêts de l’horizon familier qu’il n’a pas quitté encore. Rosaire d’Amour (1887) témoigne d’une évolution notable. Plus sûr de sa forme, l’auteur a vu Paris et puisé à de nouvelles sources d’inspiration, sans laisser tarir les anciennes. La complexité de la vie contemporaine lui est apparue ; son âme neuve en a profondément ressenti les tristesses et les gloires, mais en même temps — loué soit-il ! — il a su garder un fidèle et touchant amour au sol natal, à cette Suisse Romande dont il est déjà l’un des meilleurs poètes.

En prose, M. Ribaux a publié : Contes de Printemps et d’Automne, Le Noël du vieux Wolf, et un roman, L’Amour et la Mort.

Ses poésies ont paru chez Sandoz et Thuillier, Attinger, et Alphonse Lemerre.

Auguste Dorchain.





NOCTURNE




Nuits d’été, Nuits d’amour, belles Nuits embaumées
Par les tièdes senteurs que les roses fermées,
Vers les étoiles d’or, exhalent doucement,