Page:Les Eddas, trad. Puget, 2e édition.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


et eut un fils nommé Œd ; puis elle épousa Anar, dont elle eut une fille appelée Jord. A la fin, elle posséda Delling, de la race des Ases ; leur fils fut Dag ; il était lumineux et beau comme son père. Odin prit Natt et Dag son fils, leur donna deux chevaux, deux haquets, et les plaça au ciel pour faire le tour de la terre en vingt-quatre heures. Natt s’avança la première avec Hrimfaxe, son cheval ; il répand tous les matins l’écume de son mors sur la terre : c’est la rosée. Le che­val de Dag se nomme Skenfaxe ; l’air et la terre sont éclairés par sa crinière[1].

11. Ganglere demanda : Comment Odin dirige-t -il la course du soleil ? — Har répondit : Un homme appelé Mundelfœre avait deux enfants tellement beaux qu’il nomma son fils Lune et sa fille Soleil ; il maria cette der­nière à un homme appelé Glen. Les dieux, irrités de tant d’orgueil, enlevèrent les enfants de Mundelfœre, les placèrent au ciel et chargèrent la jeune femme de con­duire les chevaux du char du soleil ; ce dernier avait été fait avec les étincelles qui s’élevaient de Muspelhem ; il devait éclairer le ciel. Voici le nom des chevaux du soleil : Arvaker et Alsvider. Les dieux mirent sous leurs épaules deux soufflets destinés à les rafraîchir ; quelques skalds donnent le nom d’Isarnkol à ces soufflets. Lune fut chargée de conduire l’astre dont il avait pris le nom, et enleva de la terre, au moment où ils s’éloi­gnaient de la fontaine de Byrger, deux enfants appelés

  1. Natt, la nuit. Dag, le jour. Jord, la terre. (Tr.)