Page:Les Mille et Une Nuits, trad. Galland, Le Normant, 1806, IV.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HISTOIRE

DES

PRINCES AMGIAD ET ASSAD.




Les deux princes furent élevés avec grand soin, et lorsqu’ils furent en âge, ils n’eurent que le même gouverneur, les mêmes précepteurs dans les sciences et dans les beaux-arts que le roi Camaralzaman voulut qu’on leur enseignât, et que le même maître dans chaque exercice. La forte amitié qu’ils avoient l’un pour l’autre dès leur enfance, avoit donné lieu à cette uniformité qui l’augmenta davantage.

En effet, lorsqu’ils furent en âge d’avoir chacun une maison séparée, ils étoient unis si étroitement, qu’ils supplièrent le roi Camaralzaman leur