Page:Lesage - Œuvres, Didot, 1877.djvu/824

La bibliothèque libre.
Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap. n. Santillane rend compte de sa commission au ministre , qui le charge du soin de Taire venir Lucrèce à Madrid. De l’arrivée de cette comédienne, et de son débuta la cour. 392

Chap. IIL Lucrèce fait grand bruit à la cour, et joue devant le roi, qui en devient amoureux. Suites de cet amour. 393

Chap. IV. Du nouvel emploi que le ministre donna à Santillane. 395

Chap. V. Le fils de la Génoise est reconnu par acte authentique , et nommé don Henri-Philippe de Guzman. Santillane fait la maison de ce jeune seigneur, et lui donne toutes sortes de maîtres. 396

Chap. VL Scipion revient de la Nouvelle-Espagne. Gil Blas le place auprès de don Henri. Des études de ce jeune seigneur. Des honneurs qu’on lui fit, et à quelle dame le comte-duc le maria. Comment Gil Blas fut fait noble malgré lui. 397

Chap. VIL Gil Blas rencontre encore Fabrice par hasard. De la dernière conversation qu’ils eurent ensemble , et de l’avis important que Nunez donna à Santillane. 398

Chap. VHL Comment Gil Blas apprit que l’avis de Fabrice n’étoit point faux. Du voyage que le roi fit à Saragosse. 399

Chap. IX. De la révolution de Portugal, et de la disgrâce du comte-duc. 400

Chap. X. De l’inquiétude et des soins qui troublèrent d’abord le repos du comte-duc , et de l’heureuse tranquillité qui leur succéda. Des occupations de ce ministre dans sa retraite. 401

Chap. XL Le comte-duc devient toul-à-coup triste et rêveur. Du sujet étonnant de sa tristesse, et de la suite fâcheuse qu’elle eut. 402

Chap. XH. De ce qui se passa au château de Loeches après la mort du comte-duc, et du parti que prit Santillane. 403

Chap. XIU. Du retour de Gil Blas dans son château. De la joie qu’il eut de trouver Séraphine sa filleule nubile , et de quelle dame il devint amoureux. 404

Chap. XIV. Du double mariage qui fut fait à Lirias , et qui finit enfin l’histoire de Gil Blas de Santillane. 405



Histoire de Guzman d’Alfarache.

Préface du traducteur.

LIVRE PREMIER.

Chapitre l". Avant-propos. 412 Chap. H. Quels furent les parents de Guzman, et particulièrement son père. 413 Chap. IH. Guzman raconte comment son père fit connoissance avec une dame , et ce qu’il en arriva. 415 Chap. IV. Le père de Guzman se marie, et meurt peu de temps après son mariage. Suite de cette mort. 418 Chap. V Guzman quitte sa mère et sort de Se ville Sa première aventure dans une hôtellerie. 420 Chap. VI. Il rencontre un ânier et deux ecclésias- tiques. De la conversation qu’ils eurent ensem- ble, et de quelle façon lâriier et lui furent régalés dans une hôtellerie à Cantillana. 421 Chap. VIL L’hôte vole le manteau de Guzman. Grande rumeur dans l’hôtellerie. 426 Chap. Vill. Il arrive un nouveau malheur à Guz- man et à l’ânier. 427 Chap. IX. Histoire d’Ozmin et de la belle Daraxa. 430

LIVRE DEUXIÈME.

Chapitre I«». Guzman se fait garçon d’un maître d’hôtellerie. 462

Chap. IL II se dégoûte de sa condition, abandonne l’hôte et l’hôtellerie , et se rend à Madrid , où il s’associe avec des gueux. 4Gô

Chap. III. Il s’engage au service d’un cuisinier. 4G6

Chap. IV. Du service de cuisinier il repasse au métier de gueux , et vole un apothicaire. 470

Chap. V. De la rencontre qu’il fit d’un jeune homme en allant à Tolède, et de ce qui se passa entre eux, 473

Chap. VI. Il arrive à Tolède. Il y fait le person- nage d’un homme à bonnes fortunes. Détail de ses aventures galantes. 474

Chap. VIL Suite des galanteries de Guzman, et quelle en fut la fin. 479

Chap. VIII. Guzman prend une fausse alarme et sort brusquement de Tolède. Autre aventure galante. Origine de ce proverbe : A Malagon, dans chaque maison tin larron, et dans celle de l’alcade le père et le fils. 431

Chap. IX. Guzman se présente pour servir dans une compagnie de nouvelles levées. Comment il est reçu du capitaine , et de quelle façon ils vivent ensemble. 483

Chap. X. Guzman se rend avec la compagnie à Barcelonne. Il y joue un tour à un orfèvre , et s’embarque pour l’Italie. 485

livre TROISIÈME.

Chapitre I". Guzman, arrivé à Gênes, prend la résolution d’aller se présenter devant ses parents. De quelle manière ils le reçoivent. 488

Chap. IL Du parti que Guzman prit en sortant de Gênes. 490

Chap. IIL Les lois de la gueuserie. 492

Chap. IV. De l’aventure désagréable qui arriva au pauvre Guzman , en gueusant dans la ville de Rome pendant le temps de la méridienne. 493

Chap. V. De l’agréable vie que Guzman menoit avec ses confrères. Relation du voyage qu’il fit à Gaëte. Histoire d’un gueux qui mourut à Flo- rence. 495

Chap. VI. De la compassion que Guzman fit à un cardinal , et quelle en fut la suite. 498

Chap. VIL II devient page de son éminence, et fait mille espiègleries, 500

Chap. VIII. Guzman continue de faire des tours de main chez le cardinal , qui lui donne enfin son congé. 503

Chap. IX. II entre au service de l’ambassadeur d’Espagne. Caractère de ce ministre. Nouvelles espiègleries de Guzman. 507

Chap. X. De la pièce que fit Guzman à un capitaine et à un avocat qui vinrent un jour dîner chez l’ambassadeur, sans y avoir été invités, 510

Chap. XL L’ambassadeur devient amoureux d’une dame romaine. Guzman entreprend de servir son amour. Succès de cette galante entreprise. 511

Chap, XIÏ. De l’aventure du cochon, et quelle en fut la suite. 515

LIVRE quatrième.

Chapitre I". Guzman prend la résolution de sortir de Rome, et de parcourir toute l’Italie, pour y voir ce qu’il y a de plus curieux. 515

Chap, IL Les amours de Dorido et de Clorinia, ou Histoire des mains coupées. 518

Chap. III. Guzman quitte enfin le séjour de Rome. Il arrive à Sienne , et va descendre chez son ami Pompée, qui lui apprend de mauvaises nouvelles. 523