Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 15 —

mun, sans race propre, ou de race abâtardie, demeure immobile, devient irascible, ne plie point sous les paroles du cavalier, auxquelles il reste au contraire réfractaire ; ne peut être que très difficilement et incomplètement dressé, n’obéit que par la force, les coups et les punitions, qu’il lui est même le plus souvent impossible de comprendre.

La tête considérée dans l’espèce, présente aussi des variations qui se déduisent des races nombreuses qu’elle comprend, de l’influence climatérique et de ses conséquences, des conditions terrestres et agricoles qui y règnent, etc. Le cheval arabe, un type de l’espèce, présente la tête carrée, et cela à cause de l’étendue de la région crânienne qui entraîne cette conformation avec elle ; et en raison de l’intelligence dont l’animal qui la possède est doué, tout le monde n’aime-t-il pas la tête courte et carrée de l’arabe ? Il a le front large, le crâne développé, la physionomie intelligente, les yeux grands et placés bas sur les côtés de la tête, c’est en quelque sorte le type qui dans l’espèce chevaline peut être reporté au type le plus parfait dans l’espèce humaine.

Le cheval de race abâtardie, au contraire, présente une tête longue, un front étroit, le crâne rétréci, les yeux petits, placés haut et enfoncés ; tout, en un mot, ce qui tend à la faire paraître d’une longueur exagérée, et influer ainsi d’une manière défavorable sur l’expression de la physionomie, et sur le jugement que nous pouvons porter sur l’intelligence de ces animaux.

Ne voit-on pas ici le principe appliqué à la conformation de la tête de l’homme, et le cheval de race pure et noble ne diffère-t-il pas autant du cheval commun que l’homme caucasique diffère des Hottentots ? Le rapport peut s’établir.

Chaque partie de la tête a des formes, des conditions physiques et mécaniques qui la distinguent d’après le rôle