Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 53 —

d’énergie, de vitalité qu’ont les reproducteurs l’un par rapport à l’autre. Giron de Buzaringues l’a prouvé par un grand nombre de faits ; que peut-on conclure de là ? Qu’on doit choisir autant que faire se peut des reproducteurs munis d’une belle tête ; qu’on doit, dans le cas où la perfection serait impossible chez les deux, en trouver au moins un qui, par ses qualités, puisse compenser les défauts de l’autre, et qu’enfin on devra donner à l’un ou à l’autre, par les moyens considérés comme efficaces, le plus ou moins de vigueur nécessaire pour favoriser l’acte de l’accouplement.

Influence de l’exercice — Tout organe qui fonctionne prend un développement proportionnel à l’action qu’il est obligé d’effectuer. La tête ne saurait être l’exception de la règle, et de même que les membres grossissent par le fait de l’élevage en liberté, de même les naseaux, les cavités nasales et le larynx se développeront dans la même occasion, et cela à cause du plus grand jeu des fonctions respiratoires.

Influence des agents mécaniques et physiques sur la forme de la tête. — Les causes mécaniques qui peuvent modifier les formes de la tête ne sont pas très nombreuses, mais je dois citer l’action du Licol. Quand ce moyen de contention est appliqué chez des animaux trop jeunes, alors que les sus-naseaux sont tendres et encore mobiles, malgré leur articulation en scie, la tête peut prendre des formes nuisibles sous deux points de vue. 1° Le point de vue physique ; 2° le point de vue physiologique. En effet, le licol ou tout autre système de contention appuyant sur les naseaux, même légèrement, peut produire à la longue une dépression, quelquefois peu importante parce qu’elle est superficielle, mais grave quand elle a pour résul-