Page:Lissagaray - Histoire de la Commune de 1871, MS.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



entière. Cinq jours auparavant, les évêques, conduits par le cardinal de Bonnechose, avaient demandé à M. Thiers de rétablir le pape dans ses États. Le Gesu s’avançait maître de la victoire et, sur le fier écusson de Paris, effaçant la nef d’espérance, plaquait le sanglant Sacré-Cœur.




CHAPITRE XXXIII


« La cause de la justice, de l’ordre, de l’humanité, de la civilisation a triomphé. »
M. Thiers à l’Assemblée Nationale, 23 Mai 71.

Les convois de prisonniers. — L’Orangerie. — Satory. — Les arrestations. — Les dénonciateurs. — La Presse. — L’Extrême Gauche maudit les vaincus. — Démonstrations à l’étranger.

Voilà ces journées de force et de carnage, l’une des plus grandes éclipses de civilisation qui, depuis les Césars, aient obscurci l’Europe. Ainsi Vitellius se rua dans Rome, ainsi, par un mouvement tournant, il cerna ses adversaires. Même férocité dans le massacre des prisonniers, des femmes et des enfants ; mêmes brassardiers à la suite des vainqueurs, mais au moins Vitellius ne parlait pas de civilisation.

Heureux peut-être les morts, ils n’eurent point à gravir le calvaire des prisonniers.