Page:Locke - Essai sur l’entendement humain.djvu/387

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

ſimples, des Subſtances & des Modes mixtes, c’eſt que ceux des Modes mixtes déſignent des Idées parfaitement arbitraires, qu’il n’en eſt pas tout-à-fait de même de ceux des Subſtances, puiſqu’ils ſe rapportent à un modelle, quoi que d’une maniére un peu vague, & enfin que les noms des Idées ſimples ſont entierement pris de l’exiſtence des choſes & ne ſont nullement arbitraires. Nous verrons dans les Chapitres ſuivans qu’elle différence naît de là dans la ſignification des noms de ces trois ſortes d’Idées.

Quant aux noms des Modes ſimples, ils ne différent pas beaucoup de ceux des idées ſimples.



CHAPITRE V.
Des Noms des Modes Mixtes, & des Relations.


§. 1. Les noms des Modes mixtes ſignifient des idées abſtraites, comme les autres noms généraux.
LEs noms des Modes mixtes étant généraux, ils ſignifient, comme il a été dit, des Eſpèces de choſes dont chacune a ſon eſſence particuliere. Et les eſſences de ces Eſpèces ne ſont que des Idées abſtraites, auxquelles on a attaché certains noms. Juſque-là les noms & les eſſences des Modes mixtes n’ont rien qui ne leur ſoit commun avec d’autres Idées : mais ſi nous les examinons de plus près, nous y trouverons quelque choſe de particulier qui peut-être mérite bien que nous faſſions attention.

§. 2. I. Les idées qu’ils ſignifient, ſont formées par l’Entendement. La prémiére choſe que je remarque, c’eſt que les Idées abſtraites, ou, ſi vous voulez, les Eſſences des différentes Eſpèces de Modes mixtes ſont formées par l’Entendement, en quoi elles différent de celles des Idées ſimples, car pour ces dernieres l’Eſprit n’en ſauroit produire aucune ; il reçoit ſeulement celles qui lui ſont offertes par l’exiſtence réelle des choſes qui agiſſent ſur lui.

§. 3. II. Elles ſont formées arbitrairement & ſans modèles. Je remarque, après cela, que les Eſſences des Eſpèces des Modes mixtes ſont non ſeulement formées par l’Entendement, mais qu’elles ſont formées d’une maniére purement arbitraire, ſans modèle, ou rapport à aucune exiſtence réelle. En quoi elles different de celles des Subſtances qui ſuppoſent quelque Etre réel, d’où elles ſont tirées, & auquel elles ſont conformes. Mais dans les Idées complexes, que l’Eſprit ſe forme des Modes mixtes, il prend la liberté de ne pas ſuivre exactement l’exiſtence des Choſes. Il aſſemble, & retient certaines combinaiſons d’idées, comme autant d’Idée ſpécifiques & diſtinctes, pendant qu’il en laiſſe à quartier d’autres qui ſe préſentent auſſi ſouvent dans la Nature, & qui ſont auſſi clairement ſuggerées par les choſes extérieures, ſans les déſigner par des noms, ou des ſpécifications diſtinctes. L’Eſprit ne ſe propoſe pas non plus dans les Idées des Modes mixtes, comme dans les Idées complexes des Subſtances, de les examiner par rapport à l’exiſtence réelle des Choſes, ou de les verifier par des modèles qui exiſtent dans la Nature, compoſez de telles idées particuliéres. Par exemple, ſi un homme veut ſavoir ſi ſon idée de l’adultere ou de l’inceſte eſt exacte, ira-t-il la chercher parmi les choſes actuellement